Je surélève

02/02/2021

La Surélévation


QU'EST-CE-QU'UNE SURELEVATION?

Une surélévation désigne l'extension d'un bâtiment existant sur l'emprise au sol totale ou partielle de celui-ci, en déposant la toiture existante, rehaussant les murs périphériques et réalisant une nouvelle toiture.

  • Une extension doit rester subsidiaire par rapport à l'existant et doit être mesurée dans la limite de 30 % de surface de plancher du bâtiment existant.

PUIS-JE SURELEVER ?


Mon terrain est situé dans une commune couverte par une Carte Communale ou le RNU.

  • La surélévation des constructions existantes peut être autorisés même en dehors des parties urbanisées de la commune.
  • La surélévation est possible si elle est mesurée (inférieure à 30 % de la surface plancher existante, ou du volume).

▶Mon terrain est situé dans une commune couverte par un plan d'urbanisme.

  • Des dispositions spécifiques peuvent limiter voire interdire les surélévations.

◾Exemple PLU: Toute surélévation de construction existante est interdite ; seul l'aménagement de combles peut être autorisé.

◾Exemple PLU: Est autorisée la surélévation mesurée des constructions existantes sans augmentation de l'emprise au sol.

◾Exemple PLU: Dans le cas de constructions existantes implantées sur les limites de fond de parcelle, seule la surélévation des constructions existantes à usage d'habitation est autorisée.


▶Mon terrain est situé dans un lotissement de moins de 10 ans ou de pus de 10 ans ayant contractualisé les règles.

  • C'est la lecture du règlement qui permet notamment de connaître la hauteur maximale autorisée.

◾Exemple règlement: La hauteur maximale des constructions est fixée à 11 m en cas de toiture à pentes, 7 m en cas de toiture terrasse. Ces hauteurs correspondent à 3 niveaux de construction soit R+1+combles aménagés pour les toitures à pentes, et 2 niveaux de construction, soit R+1 en cas de toiture terrasse.

▶Mon terrain est en copropriété de sol.

  • Les travaux de surélévation parce qu'ils modifient l'apparence extérieure de la copropriété nécessitent l'autorisation de l'assemblée générale.
  • Dans un second temps il conviendra de respecter les prescriptions d'urbanisme.

LES REGLES D'URBANISME

■Les documents d'urbanisme peuvent édicter des règles spécifiques pour les surélévations


▶La construction existante est conforme aux règles d'urbanisme en vigueur.

◼Comme pour un projet de construction il conviendra de respecter les différentes prescriptions avec une attention particulière concernant:

  • Le gabarit est l'enveloppe constructible maximale. C'est une règle combinant des contraintes de hauteur et de forme: ligne verticale dont le sommet se prolonge par une ligne oblique ou courbe correspondant à une inclinaison définie en degré, elle-même limitée par une ligne horizontale exprimant la hauteur totale de la construction.
  • Le stationnement car le nombre de place est normalement défini en fonction de la surface de plancher existante mais des dérogations sont souvent admises pour les extensions à usage d'habitation.

◾Exemple PLU: Une surélévation peut être admise dès lors que la hauteur de la construction demeure inférieure à celle de la construction la plus élevée de l'ensemble bâti homogène dans lequel elle se situe.

◾Exemple PLU: Si la surélévation est inférieure ou égale à 40m² surface de plancher, les normes de stationnement ne sont pas applicables.

◾Exemple PLU: En cas de surélévation du logement existant, aucune place supplémentaire ne sera exigée.

▶La construction existante n'est pas conforme aux règles en vigueur.

Lorsqu'une construction existante, n'est pas conforme aux dispositions d'un ou plusieurs articles du règlement, des travaux, peuvent être réalisés dès lors que ces travaux sont étrangers à la règle ou qu'ils rendent l'immeuble plus conforme ou qu'ils n'aggravent pas sa non conformité.

◾Exemple PLU: La surélévation des constructions à usage d'habitation qui ne respectent pas les règles est autorisée dans le prolongement des murs existants.


COMMENT OPTIMISER UNE SURELEVATION


▶DEROGATIONS

◼Objectif de performance énergétique

  • Pour les constructions achevées depuis plus de 2 ans.
  • Pour les constructions non soumises à des dispositions au titre de la protection du patrimoine architectural.
  • Dans la limite de 30 cm au-dessus de la hauteur maximale autorisée.

L'autorité compétente peut déroger aux règles relatives à la hauteur afin d'autoriser la mise en œuvre d'une isolation par surélévation des toitures des constructions existantes.

◼Objectif de mixité sociale

  • Dans les communes appartenant à une zone d'urbanisation continue de plus de 50000 habitants et dans les communes de plus de 15 000 habitants en forte croissance démographique.

L'autorité compétente peut déroger aux règles relatives au gabarit et à la densité pour autoriser une construction destinée principalement à l'habitation à dépasser la hauteur maximale prévue par le règlement, sans pouvoir dépasser la hauteur au faitage de la construction contiguë.

L'autorité compétente peut déroger aux règles relatives à la densité et aux obligations en matière de création d'aires de stationnement pour autoriser la surélévation d'une construction achevée depuis plus de deux ans, lorsque la surélévation a pour objet la création de logement ou un agrandissement de la surface de logement.


▶ADAPTATIONS MINEURES

Les règles et servitudes définies par un plan local d'urbanisme peuvent faire l'objet d'adaptations mineures rendues nécessaires par le caractère des constructions avoisinantes.


  • Alignement de la hauteur en fonction de celle des des constructions avoisinantes.
  • En général l'écart toléré entre la règle et le projet ne doit pas excéder 15%